En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

 Site internet du village de Cleurie - Vosges

 

 

 

           Fontaine de Saint-Augustin Plateau au dessus de Saint-Augustin Ferme de Jacquerey

La Charme Saint Romary 

 La ferme de la Charme située à l’entrée de la forêt sur la route de Sainte Sabine se nommait la Charme Saint Romaric, ce qui tend à prouver qu’elle dépendait des religieux du Saint Mont. Une charme désignait un lieu où on allait mener les troupeaux pour la pâture, avant que ne se développe un habitât permanent. 

La ferme qu’a habitée en dernier Nicolas Roussel, était très ancienne. En 1723, Laurent Humbert a été appelé à témoigner sur les droits d’eau et sur les usages au temps où il était fermier. 

La ferme de La Charme fut au cours du XIXème siècle la propriété des familles Flageollet et Demange. Puis elle passa à un Claudel en 1922 et à Nicolas Roussel en 1934. 

Après la mort des époux Roussel, la ferme tomba en ruine. Lorsqu’une solution fut trouvée pour sortir de l’indivision successorale, il était trop tard pour sauver le bâtiment.

 

Morexard : 

Depuis la Charme, un chemin conduit dans la forêt qui dissimule les ruines des fermes de Morexard. Le xard est un essart, c’est à dire un lieu défriché. 

La ferme de Jean Minique, ou Constant André a été détruite par le feu en 1923. La ferme de Auguste Latraye a été détruite par ses propriétaires, lors de la vente des terrains aux familles Blaison et Gaillemain en vue de les repiquer. 

A proximité de ces fermes a été implantée la croix Haxaire, qui rappelle l’accident de schlitte dont a été victime en ce lieu en 1907 Nicolas Haxaire du Haut du Tôt.

 

Le Petit Sainte Sabine : 

La ferme du Petit Saint Sabine, qui se trouvait sur le chemin de Saint Sabine, a été démontée vers 1955, alors qu’elle était noyée dans la forêt du fait des plantations réalisées par la famille Gaillemin. 

 A proximité de cette ferme, se trouve une falaise de grès que l’on nomme La Roche le Loup.

 

La Mousse : 

La ferme de La Mousse était une dépendance de la ferme de la Charme. Les anciens contrats font mentions de Grange de la Mousse, Feignes des Mouillères ou Acensement Vincent. 

L’inscription sur cette ferme porte la date de 1809 et les initiales CH. La ferme a été exploitée par la famille Houot. Elle se trouve aujourd’hui enfermée dans les bois, mais est toujours entretenue par cette famille.

 Haut de la page